Acceuil
Esotérisme
.... Univers Conscient ?
.... Corps Réel
.... Conscience Pure
.... Ombre et Lumière
.... Valeurs
.... Lune, Dieu Mâle
.... Lunes Noires
.... Ombre et Fin
.... Textes Steve
.... Poésies Enkhara
.... Galerie Photo
Civilisations
Astrophysique
Plantes : Hoyas
T'chat

Liens de Références
Liens Informatiques
Remerciements
Téléchargements
Pages des enfants

 

Les valeurs,

les plus vraies, les plus profondes, sont celles qui transcendent le rationnel, qui plongent dans l'irrationnel .
L'irrationnel, ce sont les couches profondes du psychisme, celles qu'on nomme habituellement l'inconscient, le monde des instincts et des pulsions.

La vraie femme

Celle qui nous vient du fond des âges, la femme qui nous fut donnée, appartient tout entière à un univers étranger à celui de l'homme.
Elle rayonne à l'autre extrémité de la Création.
Elle connaît les secrets des eaux, des pierres, des plantes et des bêtes.
Elle fixe le soleil et voit clair dans la nuit.
Elle possède les clés de la santé et du repos, des harmonies de la matière.
C'est la sorcière blanche entrevue par Michelet, la fée aux larges flancs humides, aux yeux transparents, qui attend l'homme pour recommencer le paradis terrestre.
Si elle se donne à lui, c'est dans un mouvement de panique sacrée, lui ouvrant, dans la chaude obscurité de son ventre, la porte d'un autre monde.
C'est la fontaine de vertu : le désir qu'elle inspire consume l'excitation.
Elle est stérile, car elle arrête la roue du temps.
Ou plutôt, c'est elle qui ensemence l'homme : elle le ré-enfante, elle ré-introduit en lui l'enfance du monde.
Elle le restitue à son travail d'homme, qui est de monter le plus haut possible en lui-même.
On dit sur-homme, on ne dit pas sur-femme, car la femme, la vraie, est celle qui fait de l'homme plus qu'il n'est.
Elle, il lui suffit d'exister pour être avec plénitude.
Il faut à l'homme passer par elle pour passer à l'être, à moins qu'il ne choisisse d'autres ascèses, où il la rencontrera encore, sous des formes symboliques ...

L’homme viril,

n’est pas le stéréotype du macho, ni son opposé, l’efféminé.
Il est tendre et gentil, mais aussi chasseur.
S’il meurt, c’est toujours au service de la vie.
Il est la sexualité débridée autant que la sensualité profonde, laquelle est un pouvoir de relation.
Il serait sauvage sans être cruel, en colère sans être violant, sexuel sans être coercitif, spirituel sans être asexué
et capable d’aimer vraiment.

Le sexe

est magie, c'est-à-dire l'art de sentir puis de modeler les forces invisibles et subtiles qui s'expriment dans le monde, c'est l'éveil des niveaux profonds de la conscience au-delà du rationnel.


Menu Esotérisme  
L'univers conscient ? Corps réel

Ombre et Lumière

Valeurs Textes Steve
Poésies Enkhara La Lune, Grand Dieu Mâle Lune Noires
Galerie Photo   à suivre ...

 

 


Ce site contient une partie Informatique, des liens vers des sites d'aide et de protection de votre pc que vous soyez des "pro" ou pas, allez-y faire un tour, vous y trouverez des informations utiles et interessantes

CopyRight Murmure de Lune 2004 ( site crée le 24/04/2004)